Découvrez comment le droshipping est impacté par le COVID-19 .

[MISE À JOUR] Coronavirus, quelles conséquences sur le dropshipping ?

coronavirus dropshipping

Les informations de cet article sont de simples recommandations. Pour obtenir les dernières informations fiables sur le COVID-19, veuillez contacter les organisations responsables. Cet article sera mis à jour régulièrement.

Tandis que la diffusion du coronavirus ou COVID-19 se poursuit à travers le monde, plusieurs mesures ont été prises afin de protéger les populations, localement et à l’international.

Ces mesures comprennent le confinement dans certains pays, la restriction temporaire des moyens de transport, notamment les aéroports, les gares et les transports longues distances, la fermeture des piscines, des parcs, des usines et la réduction des déplacements dans certaines zones.

Dans le cadre de ces restrictions, les entreprises logistiques connaissent des perturbations d’activité, entrainant des retards sur le fret maritime. Cette situation se répercutera probablement sur les entreprises du monde entier, y compris les pour les sites e-commerce de dropsphipping.

Si vous êtes dropshippeur, vous avez peut-être déjà été touché par la fermeture de certains de vos fournisseurs chinois. Les délais de livraison s’allongent et alors que la Chine reprend peu à peu le travail, l’Europe est à présent impacté par le Coronavirus. 

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Je suis dropshippeur, que dois-je faire ?

En raison des restrictions ou des fermetures subies par les structures de production ou de logistique, nous vous recommandons de prendre en compte ces potentiels retards avant de poursuivre vos campagnes publicitaires ou vos prises de commandes.

Vous pouvez vous renseigner auprès de vos fournisseurs, mais considérez que vos produits ne seront pas livrés rapidement. Et s’ils l’étaient, les perturbations concernant les expéditions locales et le fret dans le pays de destination pourraient néanmoins occasionner des retards.

C’est le moment de développer un service client performant pour votre business. Mieux vaut être proactif et transparent avec vos clients. Peut-être devrez-vous leur annoncer des retards ou même leur proposer un remboursement.

Nous avons publié plusieurs articles au sujet de la gestion des remboursements clients ou des réclamations (en anglais) :

Quand les usines vont-elles rouvrir ?

À ce stade, il est difficile de donner une date de retour à la normale pour les usines et les fournisseurs. Plusieurs usines ont fermé en janvier et février à travers la Chine, dont certaines sont déjà rouvertes.

Même si les usines fonctionnent, de nombreuses entreprises logistiques ont réduit ou cessé leurs opérations. De plus, certains pays refusent l’accès aux bateaux étrangers si l’équipage n’est testé au COVID-19, ce qui occasionne des délais supplémentaires.

Le fret aérien est aussi touché, avec de nombreux transports de marchandise annulés, ainsi qu’une réduction spectaculaire du transport aérien civil, qui gère régulièrement des cargaisons.

Et si mes produits sont expédiés au sein de l’Europe ?

Les produits AliExpress ne proviennent pas seulement de Chine. Beaucoup d’articles sont stockés et expédiés directement depuis des entrepôts en Europe et aux États-Unis. Si le coronavirus n’avait pas jusqu’à présent perturbé les structures européennes, cela va probablement changer.

Plusieurs pays européens sont en confinement, notamment l’Italie et l’Espagne, ce qui signifie que de nombreuses entreprises ont été fermées, dont des entrepôts. Si vous dropshippez des produits en provenance d’entrepôts situés en dehors de la Chine, vérifiez auprès de vos fournisseurs que la livraison des commandes est toujours assurée. 

Par ailleurs, au regard des confinements prévus en Europe, il est difficile de connaître les conséquences sur le fret dans ces pays. 

Aux USA, la situation n’est pas claire. Une annonce du 13 mars indiquait que les voyages des Européens vers les États-Unis seraient interdits.

Les colis représentent-ils un risque pour les clients ?

Selon le CDC, il n’y a pas de preuve suggérant que le coronavirus se transmette via des colis ou paquets importés.

Tandis que le virus se transmet par les voies respiratoires et la projection de gouttelettes, sa durée de vie sur les surfaces est faible. Une étude récente suggère que le virus peut survivre 24 heures sur du carton. Sur des paquets transportés pendant des jours ou des semaines à température ambiante, le risque de contamination du COVID-19 serait donc inexistant.

Que puis-je faire pendant la crise ?

Si la situation actuelle peut provoquer une perte de motivation et de la frustration, votre business peut tout à fait profiter de cette période particulière de confinement.

Voici quelques actions à privilégier pour compenser les délais occasionnés par le coronavirus.

Profitez de votre temps

Nous avons tous une to-do liste qui mérite notre attention, mais n’est pas prioritaire. Toutes ces choses que l’on remettait au lendemain. C’est le moment d’en venir à bout. Utilisez le temps habituellement dédié à vos campagnes publicitaires ou vos commandes pour aborder les points suivants :

Développez vos réseaux sociaux

La croissance organique des réseaux sociaux est complexe et prend du temps, mais c’est aussi un excellent moyen d’établir une marque et d’obtenir des preuves sociales. Pour les business déjà installés, voyez comment vous pouvez améliorer votre position, suivez et inspirez-vous d’entreprises similaires, augmentez votre fréquence de publication ou créez de nouveaux comptes sur les réseaux.

Pour les marchands débutants, vous pourriez tester de potentiels produits gagnants sur les réseaux et repérer les plus performants. Par exemple, Rodney et Kory ont sérieusement testé plusieurs niches en ouvrant des comptes Instagram pour chacune d’elles. Le gaming fantasy étant la plus prometteuse, ils ont créé une boutique en ligne sur ce thème. En prime, ils avaient déjà une audience Instagram lorsqu’ils ont commencé à vendre.

Créez des campagnes d’e-mailing

Vous avez déjà une mailing liste, mais pas de campagnes d’emails marketing en place ? Passez à l’action. Évitez le message automatique d’abandon de panier et réfléchissez à une séquence complète d’e-mails, prenant en compte chaque situation de vos clients.

Vous trouverez de l’inspiration en écoutant le podcast sur la stratégie d’e-mailing de Julia et Mike, qui a permis à leur boutique de générer un chiffre d’affaires à sept chiffres :

Mais ne vous limitez pas à l’e-mailing. Réfléchissez à d’autres systèmes qui vous permettront d’optimiser votre temps et votre business à l’avenir. Tunnels de ventes poussées, chatbots et plateforme de marketing automatisé sont parmi les options potentiellement intéressantes.

Rédigez des articles de blog et travaillez votre SEO

L’optimisation pour les moteurs de recherche peut vraiment apporter du trafic à votre boutique en ligne, mais c’est un aspect souvent négligé par les dropshippeurs. Si vous avez du temps devant vous, regardez comment vous pouvez optimiser votre site Internet, notamment la page d’accueil et les pages produits, puis passez à la rédaction d’articles de blog. Non seulement les blog posts attirent des visiteurs, mais ils permettent d’établir votre marque et apportent une plus-value à votre boutique.

Installez votre bureau chez vous

Vous avez l’habitude de travailler sur votre lit ou votre canapé ? C’est peut-être confortable, mais ce n’est pas le plus productif sur le long terme. Prenez le temps de réaménager votre chambre, votre salon ou votre bureau pour créer un espace de travail fonctionnel et motivant.

Restez occupé et formez-vous

Améliorer ses compétences est toujours une bonne idée, surtout quand vous avez du temps libre supplémentaire. Dropshippeur débutant ou confirmé, les ressources en ligne disponibles pour l’optimisation de votre business sont illimitées.

Tout ce que vous apprenez sur les différents aspects de votre business vous servira sur le long terme. Prenez la situation comme une opportunité ou un investissement, plutôt que comme une contrainte liée à cette attente exceptionnelle.

Que vous preniez des cours, regardiez des vidéos YouTube, lisiez des articles ou des ebooks, vous trouverez forcément des informations précieuses pour votre business. Et n’hésitez pas à vous investir dans un domaine en particulier. Quelles que soient vos questions, quelqu’un a les réponses.

Les comportements à éviter

La pandémie de coronavirus est une crise sanitaire et économique grave qui doit être prise au sérieux. Pour le bien de tous et donc de chacun, n’adoptez pas les comportements suivants :

Ne pas respecter les consignes sanitaires

Plus la pandémie s’installe dans le temps, plus les difficultés économiques seront graves, pour tout le monde. Par ailleurs, chaque déplacement non justifié vous coûtera désormais 135 euros en France. Restez à la maison et privilégiez les visio conférences avec vos partenaires, fournisseurs, mais aussi avec vos amis et familles !

C’est en respectant le confinement que nous aiderons les services de santé à vaincre le virus et plus vite nous aurons les bons gestes, plus vite on reprendra une vie et une activité économique normale !

Profiter de la situation et faire de la crise un business

Face à la pénurie de plusieurs produits d’hygiène, certains e-commerçants sans scrupule vendent des masques, des gants ou du gel hydroalcoolique à des prix exorbitants et non justifiés. Ces comportements sont très regrettables dans le cadre d’une crise qui concerne tout le monde, mais en particulier les plus faibles. Là encore, plus il y aura de solidarité, plus chacun en profitera.

Rappelons à ce sujet qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin ni remède miracle contre le coronavirus. Par ailleurs, tous les masques efficaces sont réquisitionnés par l’État, tandis que la fabrication du gel est désormais encadrée par un décret. En vendant des masques ou autres produits défectueux, vous mettez en danger vos concitoyens.

Quelles aides financières puis-je obtenir pour mon business en ligne ?

Alors que la crise du COVID-19 est désormais mondiale, il y aura très certainement des répercussions financières pour beaucoup d’entre nous.

Les gouvernements annoncent des aides pour soutenir les personnes touchées par la pandémie et notamment les petites entreprises.

Voici les mesures financières prises en France, en réponse à la crise du coronavirus. Ces mesures peuvent changer ou s’étoffer dans le temps. Consultez régulièrement le site du Ministère des finances pour plus d’informations.

  • Report des échéances de crédits bancaires pendant 6 mois. Par ailleurs Bruno Le Maire a annoncé qu’aucune banque ne pourrait actuellement refuser un crédit à une entreprise. À ce titre, l’état débloque un rempart économique de 300 milliards d’euros.
  • Report des charges sociales et fiscales des entreprises qui en font la demande pendant trois mois (ne concerne pas la TVA).
  • Indemnisation des petites entreprises en faillite suite à la crise du coronavirus. Cette indemnisation s’élève à 1500 euros et concerne les entreprises fermées ou ayant perdu 70% de leur chiffre d’affaires entre mars 2019 et mars 2020. Les micro-entreprises, ainsi que les travailleurs indépendants (à condition qu’il s’agisse de leur activité principale) sont également concernés.
  • Sous réserve de l’accord des bailleurs et des prestataires, un report de paiement du loyer, des factures d’eau, de gaz et d’électricité peut être demandé pour le mois d’avril.
  • Chômage partiel pour l’ensemble des salariés pendant deux mois, afin d’indemniser les heures non travaillées. Si vous êtes adepte du slashing et que vous êtes à la fois salarié et entrepreneur, vous êtes peut-être concerné et déjà en période d’inactivité salariée.
  • Une étude au cas par cas se fera pour les entreprises en très grande difficulté, ou qui ne seraient toujours pas en mesure de payer leurs charges après le gros de la crise. Elles pourront bénéficier d’une indemnisation plus importante et de l’annulation des impôts directs et indirects.
  • Sur un plan plus psychologique, l’aide du Médiateur des entreprises, pour régler d’éventuels litiges avec des clients.

Vous trouverez un contact régional dédié à vos démarches sur le site du ministère des Finances.

Nous mettrons à jour régulièrement ces informations. En attendant, prenez soin de vous et de vos proches et rester travailler de chez vous !

Nous utilisons des cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible sur notre site. Merci d’accepter ceci pour que nous puissions continuer à personnaliser notre contenu pour vous. Pour plus d’informations, lire notre Politique de confidentialité

Refuser