Skip to content

Créer sa marque, la base pour développer rapidement un business

Article par La rédaction

Lancer un business en ligne et devenir entrepreneur, cela signifie aussi créer sa marque. Mais comment s’y prendre ? Vous avez de bonnes idées de business ? Bravo, c’est la base, mais pour les mettre en œuvre, il faut développer une marque solide.

Cet article est un guide de base pour créer sa marque. 

On vous le dit tout de suite, créer une marque forte, devenir une référence sur un marché, ça prend du temps. Mais ce n’est pas un problème.

On vous donne les outils pour lancer une marque rapidement, avec tous les éléments nécessaires pour une bonne base. Ce n’est pas compliqué et c’est largement suffisant pour lancer son business en ligne. 

À mesure que vous faites des ventes et que vous développez votre business, vous maîtriserez mieux le marché et vous connaîtrez mieux vos clients. 

Vous aurez alors les connaissances pour faire des ajustements. 

D’ici là, voici le kit de base pour lancer une marque e-commerce.

N’attendez pas pour vous lancer. Faites-vous confiance et devenez votre propre patron.

Débuter gratuitement

Pourquoi créer sa marque ?

Pour se démarquer de la concurrence. 

C’est la raison d’être d’une marque et c’est la différence entre par exemple vendre des montres et vendre des montres Cartier. C’est un exemple extrême, mais il montre bien l’importance de la marque. Face à des produits similaires, lorsque la qualité n’est même plus une question, le consommateur choisit une marque, pas un produit. 

Il choisit la marque dans laquelle il se reconnaît, dont les valeurs lui parlent, à laquelle il a envie de s’identifier. 

« Cool tes lunettes de soleil ».

« C’est des Ray Ban. »

Exemple Ray Ban

Ce ne sont plus des lunettes de soleil, alors que celles-ci sont probablement peu différentes de milliers d’autres modèles. Ce sont des Ray ban. Et quand on les porte, on n’est pas seulement quelqu’un qui porte des Ray Ban, on s’identifie à toutes les stars qui ont porté cette marque devenue culte. 

Bon, cela dit, cette méthode pour créer sa marque ne vous promet pas de devenir culte en quelques semaines. Mais ça peut aller plus vite que vous ne le pensez, avec un peu de chance et surtout beaucoup de travail.

Comment créer sa marque en partant de rien ?

  1. Réflexion produit

Au départ, il n’y a que votre idée ou le produit. Et au départ, vous allez construire votre marque sur ce produit ou ce service. Dans cet article, on va surtout parler de stratégie de marque e-commerce, mais cette méthode s’applique aussi aux services. 

Justement, le type de produit va déterminer la stratégie de création de marque. 

Votre produit est-il commun ? Par exemple, vous souhaitez créer une marque de montres.

Ou bien votre produit est spécifique ? Par exemple, vous souhaitez vendre du matériel de pêche nocturne. 

Vous voyez la différence ? Elle réside dans la taille de la niche

Plus elle est petite, plus il est facile de vendre et d’établir sa marque. 

Si vous avez envie de monter un business en ligne, mais que vous ne savez pas quoi vendre, nous avons rédigé plusieurs articles sur des idées de produits à vendre. 

Quand on souhaite créer une marque de produits généralistes, on doit d’abord identifier une cible et déveloper sa marque en fonction de celle-ci. Par exemple, vous ne vendez pas seulement des montres, vous vendez des montres pour les surfeurs. 

Si au contraire votre produit est déjà ciblé, alors vous pouvez passer à l’étape suivante. 

2. Créer sa marque : analyser la concurrence

Une fois votre produit et votre cible précisés, il est temps d’étudier la concurrence. Faites une liste de chacun de vos concurrents et analysez les critères suivants : 

  • Promesse de vente/Slogan
  • Catalogues
  • Prix
  • Incentives (livraison gratuite, offre de bienvenue, etc.)
  • Éléments de communication (réseaux sociaux, newsletter, etc.)
  • Les publics ciblés
  • Le positionnement

Cette recherche vous aidera à préciser le positionnement de l’offre sur ce marché et vous donnera aussi sûrement quelques bonnes idées à reprendre… pour les faire mieux. Et surtout, ce sera l’occasion de réfléchir à ce que les autres ne font pas.

Nous avons rédigé un guide de l’analyse concurrentielle qui vous aidera à réaliser cette étape dans le détail. 

3. Analysez votre cible

Cette partie est très importante. On ne peut pas vendre à tout le monde. Créer sa marque nécessite de repérer plusieurs groupes de consommateurs cibles et d’analyser leurs habitudes dans le détail. 

Pour chacun de ces groupes, réalisez des personna, c’est-à-dire des portraits robots d’une personne représentative de chaque groupe. 

Allez vraiment dans le détail : nom et prénom, âge, milieu socio-culturel, profession, lieu de vie, situation familiale, problématiques et besoins de consommation, etc.

Cet exercice vise à préciser les besoins de votre cible, pour pouvoir mieux y répondre, tout en évaluant les meilleurs moyens de l’atteindre, d’interagir avec elle et de la transformer en clientèle fidèle. 

À ce stade du processus, vous devez avoir pas mal d’éléments qui vous permettront de créer votre promesse commerciale. 

 4. Définissez votre positionnement marketing

Le positionnement c’est le niveau de votre marque par rapport à un marché. Êtes-vous une marque de luxe ou discount ? Êtes-vous hyper tendance ou plutôt classique, voire ancestral ? Il est évident que les codes associés à ces deux positionnements seront complètement différents !

À moins de taper un grand coup marketing pour brouiller les pistes ! Par exemple, le hard-discounter Lidl qui sort des baskets rapidement devenues cultes. 

À vous de décider, mais pour briser les règles, il faut les connaître. Voilà pourquoi il est aussi important d’étudier le positionnement de ses concurrents.

5. Créer sa marque : quel est votre USP ?

Unique Selling Point. Que proposez-vous à vos clients ? Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ?

Deux questions absolument cruciales. Les réponses doivent tenir en une seule phrase qui définit votre business et s’appelle la promesse commerciale.

La promesse commerciale n’apparaît nulle part telle quelle dans vos supports de communication. Elle est diffusée subtilement, c’est un message subliminal que toute votre communication doit faire passer. C’est l’ADN de votre marque. 

Par exemple, le slogan de Nike est Do It Yourself.

Mais sa promesse commerciale serait plutôt : Nike vend des équipements sportifs innovants et exceptionnels aux personnes qui aiment se dépasser. 

Exemple marque Nike

La marque s’adresse donc à tous ceux qui aiment le challenge, qui reviennent de loin, qui affrontent leurs peurs, qui se construisent tout seuls, qui ont de l’ambition, etc. L’intégralité de l’entreprise repose sur ce statement. Y compris leurs prix : c’est cher, donc ce n’est pas pour tout le monde (sentiment d’appartenance à un groupe exclusif), mais pas non plus inaccessible (vous aussi, vous pouvez vous dépasser, rejoindre le groupe). Oui, ça va jusque là. 

C’est un exemple extrême dans la mesure où on parle d’une multinationale. Vous n’allez pas jouer dans la même cour, du moins au début. 

Mais l’exemple montre à quel point le marketing est une affaire d’émotions et de projections psychologiques.  

La promesse commerciale se construit en fonction de la concurrence. Soit vous avez un produit ou un service complètement innovant et dans ce cas-là votre promesse repose sur cette innovation.

Soit vous arrivez sur un marché déjà concurrentiel et il faut donc se démarquer. Dans ce cas, qu’apportez-vous à vos clients par rapport à vos concurrents ?

Dans tous les cas, vous devez résoudre un problème récurrent dans la vie de votre clientèle cible et votre communication doit montrer comment vous réglez ce problème. 

Cette phrase est plus que votre positionnement, et vous verrez qu’elle vous servira tout au long du développement de votre entreprise. À chaque décision que vous prendrez dans le futur, reportez-vous à cette phrase. Est-ce que la décision en question respecte ou sert d’une manière ou d’une autre les éléments de votre positionnement. Si la réponse est non, alors ce n’est pas une bonne décision. 

6. Créer sa marque : définir ses valeurs

Les valeurs d’une entreprise sont importantes car c’est dans celles-ci que le client cible va se reconnaître ou non. 

Si votre cible est très sensible à la protection de l’environnement, elle n’est sûrement pas intéressée par des objets en plastique produits à l’autre bout de la terre. Cette personne sera intéressée par votre marque si la protection de l’environnement est au cœur de vos valeurs, que cela se traduit dans le fonctionnement de votre entreprise et que vous communiquez sur le sujet.  

Listez 3 ou 4 valeurs fondamentales qui se reflètent dans le ou les produits que vous proposez.

Voici un exemple intéressant d’une entreprise qui a créé sa marque de t-shirt : Le T-shirt Propre

Le t-shirt propre

On en parle plus bas, mais le nom de marque est déjà bien choisi. Mais revenons aux valeurs. On les comprend d’entrée de jeu : 

proposer un t-shirt produit proprement. C’est-à-dire d’une manière qui respecte l’environnement.

Cela n’empêche pas la marque d’indiquer aussi clairement ses valeurs sur le site.

Exemple Créer sa marque

Autre exemple ici, pour celui ou celle qui souhaite créer sa marque de montre, prenons l’exemple de Cluse, qui affiche clairement ses valeurs sur sa page Notre histoire : 

Exemple valeurs de marque

7. Choisir le nom de sa marque

Maintenant que vous avez vos produits, votre cible, votre positionnement, vous allez pouvoir choisir un nom. 

Commencez par noter sur une feuille absolument tout ce qui vous vient à l’esprit. Ne vous censurez pas, cela bride la créativité. 

Vous allez ensuite filtrer votre liste en fonction des critères suivants : 

  1. Disponibilité du nom de domaine. Utilisez un outil de réservation de nom de domaine comme Shopify pour vérifier si votre idée est libre, ou une version proche. 
  2. Le nom doit être simple à dire et à écrire
  3. Il est idéalement descriptif du produit que vous allez vendre (ce n’est pas obligatoire, simplement plus facile pour le marketing), comme l’exemple plus haut de T-shirt Propre.
  4. Une fois vos idées filtrées, vérifiez dans Google ce qui sort lorsque vous tapez le nom de votre marque. Y a-t-il des résultats trop similaires ou négatifs ?

    Vérifiez enfin le sens de votre nom dans les marchés internationaux qui vous intéressent. 

    Il est surprenant de voir le nombre de marques qui font encore ce genre d’erreurs dans un marché mondialisé depuis longtemps. 


    Enfin, très important, déposez votre marque auprès de l'INPI, après avoir vérifier qu'elle n'existe pas déjà.

    8. Créer l’identité visuelle de sa marque

    Une fois que vous aurez le nom de votre marque, vous allez pouvoir développer l’identité visuelle de celle-ci. On parle de votre logo, des couleurs associées à votre marque, d’éventuels éléments graphiques, qui se déclinent sur tous vos supports de communication. 


    Une fois définis les éléments, vous devrez réaliser des maquettes pour les supports suivants : 


    • Site Internet
    • Réseaux sociaux
    • Emailing
    • Carte de visite
    • Ebook
    • Matériel print
    • Packaging
    • etc.

    N’hésitez pas à lire nos guides mis en lien sur tous ces sujets, vous apprendrez en détail comment créer une boutique en ligne, ou faire des cartes de visite gratuites ou encore comment développer une ligne de packaging design.


    Passez ensuite à la réalisation de tous ces supports de communication.


    Voici un exemple de Toms, qui a créé sa marque de chaussures durables. 

    La promesse commerciale de Toms est la suivante : créer des chaussures qui changent le monde. Et cette promesse se retrouve clairement dans toute l’identité visuelle de la marque. C’est une marque qui souhaite créer de l’impact sur les habitudes de consommation. Il y a d’ailleurs une page IMPACT dans le menu supérieur.

    Tout le visuel du site évoque l’idée d’un impact : c’est punchy, ultra clair, efficace.

Exemple image de marque

On retrouve notamment une déclinaison de cette promesse ici, où ils proposent aux visiteurs de les suivre : 

Exemple branding

9. Créer sa marque : racontez une histoire

Le storytelling, vous en avez sans doute entendu parler. Il s’agit de raconter une histoire, véhicule des émotions, pour emporter votre cible dans un récit qui la séduit. 

Voici un exemple sur le secteur de la cosmétique : la youtubeuse beauté Sananas a créé sa marque de cosmétique : Otrera. Ce nom s’inspire d’Otréré, une reine des Amazones. 

Ici on est sur un exemple de nom de marque évocateur. 

Dès la page d’accueil du site, on comprend tout de suite le message : combativité et féminité.

Marque Otrera

Le logo s’inspire du bouclier des Amazones, tout comme le design des palettes. Sananas explore à fond cette thématique avec une vidéo de présentation de la marque. Elle réactualise ce récit mythologique en l’adaptant aux codes de la féminité moderne. Mais une féminité loin de la potiche inoffensive. Au contraire, la beauté selon Sananas est active, puissante et invite à l’affirmation de soi. 

Sur un marché plus que saturé (l’influenceuse en sait quelque chose pour avoir tourné des centaines de vidéos sur des marques de maquillage), le message marketing est essentiel. C’est lui qui fait la différence, plus que le produit lui-même.  

Il va séduire ces femmes qui n’osent pas, mais qui souhaitent s’affirmer à travers une féminité assumée. La marque joue la carte de l’empowerment féminin. 

Il suffit de regarder le site et la vidéo pour saisir ces valeurs, et celles-ci sont d’ailleurs clairement listées ici : 

Valeurs Otrera

Au moment de créer votre boutique en ligne, pensez à raconter cette histoire sur la page Qui sommes-nous

10. Créer votre stratégie de communication et votre planning éditorial

Créer sa marque, c’est aussi la faire connaître et créer du lien avec votre audience cible. Pour cela, vous avez besoin de créer du contenu qui permettra à la fois de fidéliser votre clientèle et de trouver de nouveaux clients. 

Vous devez d’abord choisir vos canaux de communication privilégiés. Souhaitez-vous alimenter un blog ? Ou plutôt développer une présence sur les réseaux sociaux ? Si oui, lesquels ? Quels types de contenus allez-vous poster ?

Gardez à l’esprit qu’il n’y a aucun intérêt à simplement poster vos produits ici et là. Il vous faut de véritables contenus rédactionnels, qui apportent de la valeur ajoutée pour votre clientèle. 

Quelqu’un qui crée sa marque de bijoux va par exemple publier des articles tendance sur les bijoux. Non seulement cela donne de l’inspiration pour les clients, mais cela encourage les ventes. 

Si vous avez créé une marque de montres, vous pouvez publier des contenus sur l’entretien des montres. 

Pour choisir vos canaux de communication, définissez d’abord vos objectifs. De quoi avez-vous besoin ?

  • Plus de clients ?
  • Plus d’abonnés ?
  • Augmenter votre panier moyen ?
  • Plus de fidélisation ?

C’est en fonction de ces objectifs que vous pourrez choisir les canaux les plus appropriés. Lisez nos dossiers sur les différents réseaux sociaux pour comprendre en quoi chacun d’eux peut servir votre marque. 

L’autre critère de sélection important, c’est vos ressources. Ne vous lancez pas dans un planning de post de blog hebdomadaire si vous n’avez pas le temps d’écrire des articles de qualité. Ou alors, embauchez des freelances pour vous aider à appliquer la stratégie de communication de votre marque. 

11. Travailler sa réputation

Créer sa marque, c’est la première étape pour favoriser le bouche-à-oreille. Vous avez maintenant un nom à partager et si vous faites bien votre travail, les gens devraient avoir envie de parler de votre marque. 

Bien sûr, vous allez faire de la publicité et des opérations marketing. Mais votre meilleure arme, c’est une bonne réputation.

Pour chacune de vos actions marketing, réfléchissez aux idées les plus communicatives, les plus potentiellement virales. Offrez des cadeaux, des avantages uniques, envoyez vos produits à des influenceurs pour qu’ils parlent de vous, récoltez un maximum d’avis clients positifs, participez à des évènements qui séduisent votre audience, publiez des articles en guests… bref, faites en sorte qu’on parle de vous, en bien, faites en sorte de devenir une marque désirable.

exemple marketing d'influence

Vous connaissez maintenant les bases pour créer sa propre marque rapidement. Adoptez la méthode lean up : mettez en place ces éléments de base pour obtenir une marque minimum viable et vous ferez les ajustements en cours de route. La concurrence est rude, de nouvelles marques sortent tous les jours, ne perdez pas de temps. Lancez-vous !

Vous souhaitez en savoir plus ?

En lien