Skip to content

E-commerce : définition et comment se lancer en 2022

Article par Nicole Martins Ferreira

Le e-commerce est partout, mais le e-commerce c’est quoi finalement ? Ce qui est certain, c’est que l’e-commerce a envahi nos vies et bouleversé nos habitudes de consommation. On peut désormais commander presque n’importe quoi n’importe où. Nos courses quotidiennes, nos repas, des meubles ou une boîte de vis, des fleurs pour nos collègues et un nouveau livre pour nos enfants, en ligne ou en virtuel. Et depuis que même les produits frais sont livrés à domicile, on peut se demander ce qui demeure du commerce traditionnel. 

Cet article rappelle succinctement ce qu’est l’e-commerce et présente quelques exemples de sites e-commerce emblématiques. 

On vous explique également comment lancer son e-commerce et qui sait… y réussir. 

L’e-commerce, c’est quoi ?

Il est désormais tellement présent qu’il peut être une évidence pour nous, mais ce n’est pas forcément le cas. Finalement, qu'est-ce que le e-commerce ?

Le e-commerce, e-commerce ou commerce en ligne - est un modèle commercial qui implique des transactions ayant lieu sur Internet. Les boutiques qui vendent leurs produits en ligne sont des entreprises de e-commerce.

Par exemple, Amazon.com est l'une des entreprises en ligne les plus populaires sur le secteur du e-commerce et d'ailleurs l'une des pionnières du secteur. 

Certaines entreprises sont ce que l’on appelle des pure players, c’est-à-dire que l’ensemble de leurs activités se déroulent sur Internet, tandis que d’autres ont des activités mixtes, avec des points de vente physiques et sur Internet. 

E-commerçant définition

Très logiquement, un e-commerçant est donc un entrepreneur qui gère un commerce via une boutique en ligne.

Comment fonctionne le e-commerce ?

Amazon, entreprise e-commerce

En 1994, Jeff Bezos a fondé Amazon, une boutique en ligne qui vendait au départ plus d'un million de livres différents. Amazon est ensuite devenue la marque mondialement connue pour l'achat en ligne de toutes sortes de produits.

Parallèlement, la démocratisation du matériel informatique à domicile ouvre la voie à la croissance de l’e-commerce. Puis la création de PayPal en décembre 1998 a permis de simplifier l'expérience d'achat des clients, le paiement en ligne par carte de crédit étant désormais possible. 

Avec l'arrivée de Shopify, WordPress et d'autres plates-formes similaires dans les années 2000, les entreprises ont pu créer leurs boutiques de commerce en ligne sans avoir besoin de compétences en développement. 

Grâce à ces plateformes e-commerce, toute personne disposant d'un ordinateur connecté à l'internet peut désormais lancer en e-commerce. 

En 2022, l'écart de connaissances se réduit de plus en plus entre les débutants et les professionnels du e-commerce. Grâce aux blogs et aux ressources en ligne en constante augmentation, les conseils et tuto e-commerce sont disponibles en un clic. 

Il suffit de trouver la bonne idée, de la réaliser ou de faire appel à un fournisseur, puis de créer une boutique en ligne clé en main pour se lancer. 

Aujourd'hui, tout le monde peut créer un site de e-commerce et commencer à voir les résultats de ses efforts en moins de six mois.

Le but de l’e-commerce étant bien sûr de dégager un bénéfice de son chiffre d’affaires. Vous pourrez vous lancer dans le commerce en ligne pour obtenir un revenu complémentaire ou pour en vivre. 

Différents modèles économiques du e-commerce

Une entreprise de commerce électronique est une organisation ou une entité individuelle qui cherche à réaliser des bénéfices en offrant des biens ou des services sur Internet. Elle permet aux consommateurs d'acheter rapidement et de réaliser la transaction en ligne.  Il existe de nombreux types d'entreprises de e-commerce, en fonction du modèle que vous choisissez.

B2B : Le modèle de commerce B2B, “business to business”, concerne les entreprises qui vendent à d'autres entreprises. Alibaba est un exemple de commerce inter-entreprises, car ses fournisseurs vendent à d'autres entreprises. Les prix d'Alibaba sont extrêmement bas, car il s'agit de prix de gros qui permettent aux entreprises de réaliser des bénéfices sur leurs produits.

B2C : Le modèle B2C, “business to consumer”, implique que les entreprises vendent aux consommateurs. Si vous décidez d'ouvrir votre propre magasin de détail en ligne, vous vendrez probablement à des clients plutôt qu'à des entreprises. Amazon, Cdiscount ou  sont des exemples d'entreprises B2C.

C2C : Le modèle C2C, de consommateur à consommateur, est celui où les consommateurs vendent à d'autres consommateurs. Les consommateurs le font généralement par le biais de sites de vente en ligne comme eBay, Etsy ou Le Bon Coin. La plupart des vendeurs sur ces sites ne sont pas des entreprises, mais des consommateurs ordinaires qui vendent des produits qu'ils possèdent, qu'ils soient d'occasion ou neufs.

C2B : Le modèle C2B (consumer to business) consiste en la vente par un consommateur de ses propres produits ou services à une entreprise ou une organisation. Il peut s'agir d'un photographe qui vend ses photos à une entreprise.

Ecommerce Statistics

Les différents types de sites e-commerce 

Un site e-commerce est un site web qui vend un bien ou un service. Ce type de site peut adhérer à l'un des modèles commerciaux mentionnés ci-dessus.

Voici les types de sites commerces électroniques les plus courants que vous pouvez trouver en ligne : 

Site e-commerce de biens physiques : les détaillants qui ont des magasins physiques peuvent lancer une boutique en ligne afin de vendre à un public plus large. Cette option est idéale pour les détaillants qui souhaitent augmenter leurs ventes mais ne disposent pas de fonds pour d'autres ouvertures.

Site e-commerce de services : les freelances, les digital nomades et les services en ligne sont devenus une énorme tendance récemment, et ce type de site sert de lien entre un fournisseur de services et ses clients potentiels.  

Site e-commerce de produits numériques : les entreprises qui vendent des produits numériques tels que des logiciels ou des jeux vidéo n'ont pas besoin de magasins physiques pour vendre leurs produits, car il suffit que le client le télécharge.

Site de dropshipping : légèrement différent des magasins de marchandises physiques, le dropshipping consiste à vendre des marchandises aux clients sur leur boutique en ligne, mais sans détenir de stock. Au lieu de cela, ils trouvent un fournisseur auprès duquel ils vendent des marchandises, attendent que les clients achètent ces produits et le fournisseur exécute la commande pour eux.

Exemples de sites e-commerce 

Aujourd’hui, le paysage de l’e-commerce est marqué par quelques mastodontes, que l’on appelle aujourd’hui également des marketplaces puisqu’il s’agit à la fois d’un revendeur de nombreuses marques, d’un vendeur lui-même avec sa propre marque, comme Amazon, mais aussi d’une place de marché où des milliers de vendeurs vendent également sous leur propres marques. 

Autour de ces énormes sites e-commerce que nous présentons ci-dessous, gravitent des millions d’autres sites, dont les catalogues de produits ou de services varient de quelques dizaines à des millions.

Amazon

Fondé par Jeff Bezos, Amazon est actuellement, selon la Fevad (fédération française du e-commerce), le 14e site web le plus populaire au monde, ainsi qu'en France.

Cdiscount

Cdiscount est l'une des stars de la scène e-commerce française. Avec plus de 13000 revendeurs, c'est notre équivalent national d'Amazon, il se situe d'ailleurs en deuxième position parmis les sites e-commerce préférés du pays. 

La Fnac

Le site dédiée à l'industrie culturelle était déjà l'un des commerces traditionnels préférés des français, et il est encore aujourd'hui sur le podium, en version e-commerce.

AliExpress

AliExpress a été fondé par Jack Ma. Il est actuellement classé 40e dans le monde et 23e aux États-Unis, selon Alexa.

eBay

eBay a été fondé par Pierre Omidyar. Sur Alexa, le site de e-commerce est classé 33e dans le monde, et selon Similarweb, 4ème en France.

Le Bon Coin

Le Bon Coin est le premier site sur le modéle C2C en France. De la maison neuve aux antiquités, en passant par des outils ou des animaux, tout se vend sur Le Bon Coin.

Comment se lancer dans l'e-commerce ?

Se lancer en e-commerce

Grâce aux solutions clés en main disponibles aujourd’hui, il n’a jamais été aussi simple de se lancer en e-commerce. 

Attention, cela ne signifie pas que le succès va vous tomber dans les mains. Mais nous y reviendrons dans nos conseils pour réussir en e-commerce. 

Quoi qu'il en soit, voici comment créer un site e-commerce en quelques étapes simples :

1. Trouver une niche

La première chose à faire est donc de trouver un produit ou une niche. Par exemple des t-shirts gothiques ou des plantes succulentes en pots personnalisés. 

Ce ne sont que deux exemples parmi des milliers. Creusez-vous la tête.

2. Élaborer une marque

Maintenant que vous avez votre idée e-commerce, il est temps de développer une marque séduisante. Logo, slogan, identité graphique, storytelling... c'est le moment de faire travailler votre imagination.

3. Créer une boutique en ligne

Ensuite, il vous faut une boutique en ligne. Le moyen le plus simple pour obenir rapidement un site Internet pour vendre, c'est de faire appel à une plateforme e-commerce.

Une plateforme e-commerce est une solution logicielle qui permet aux entreprises de créer des boutiques en ligne. Dans celles-ci, les entreprises peuvent vendre des produits ou des services partout dans le monde.

Shopify, WooCommerce ou Prestashop sont des exemples de plateformes e-commerce populaires.

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, ENTREPRENEZ

Créez votre boutique en ligne dès aujourd'hui avec Shopify. Pas besoin de savoir coder pour se lancer !

Je deviens entrepreneur

4. Créer un statut

Il est très important de mettre en place un statut légal pour votre boutique en ligne, afin de vous protégez, mais aussi vos clients. 

Pour démarrez, passez par le statut d'auto-entrepreneur, très simple à mettre en place... en ligne !

Comment ŕéussir en e-commerce ?

Il n'est pas facile de gérer un e-commerce. Le simple fait d'avoir une boutique et des stocks à vendre ne signifie pas que les gens vont affluer et acheter vos produits. Suivez ces conseils pour donner toutes les chances à votre boutique en ligne.

Ciblez vos clients 

En e-commerce, vous pouvez vendre n'importe quoi à n'importe qui, mais vous devez savoir quoi vendre à qui. Proposez un produit qui réponde à un besoin ou au désir d’un groupe de consommateur spécifique. Bref, trouvez une niche et développez votre branding en résonance avec celle-ci.

Choisissez le bon thème du site Web, la bonne image de marque et le bon ton de voix pour votre texte, et concentrez-vous sur une ou deux cibles d’audience pour ne pas vous laisser submerger. 

Testez votre site e-commerce sur votre entourage 

Utilisez vos amis comme cobayes et faites-leur passer les étapes d'achat pour vous assurer que tout est parfaitement fluide. Vous ne voulez pas que le processus de paiement soit trop long et que les gens partent avant d'avoir passé commande.

Optimisez votre site pour le mobile 

Veillez à ce que les utilisateurs puissent acheter sur des appareils mobiles et des tablettes.  Le commerce mobile est en plein essor, l'optimisation mobile de votre boutique en ligne est primordiale pour la réussite de votre projet e-commerce.

Investissez dans le SEO et le PPC 

Le SEO et le PPC génèrent du trafic vers votre boutique. Si vous ne les mettez pas en place, votre succès sera limité. Trouvez un bon freelance ou une bonne agence si vous avez le budget nécessaire, ou commencez par vous renseigner sur le référencement de site e-commerce et appliquez des stratégies pertinentes à votre boutique.

Recherche et développement 

Ne vous reposez pas sur vos premiers succès; recherchez de nouveaux produits et de nouvelles façons de les vendre. Vous n'avez pas besoin de réapprovisionner votre boutique en ligne tous les mois, mais essayez d'attirer l'attention de vos clients avec des nouveautés et réfléchissez à ce qui pourrait leur plaire.  

L'avenir du e-commerce

Le secteur du e-commerce va continuer à se développer. En 2021, les ventes en ligne ont représenté 14,1 % des ventes au détail en France

Nul doute que cette croissance va prendre de plus en plus d’ampleur, même si le commerce physique va perdurer, en proposant aux clients de nouvelles expériences combinées. 

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent à ouvrir des boutiques en ligne, car les ventes ne feront qu'augmenter, mais la concurrence va également s'intensifier dans ce domaine.

Au-delà de cette définition e-commerce, le secteur évoluera encore avec la création de nouvelles expériences plus virtuelles ou de réalité augmentée. Les magasins pourraient éventuellement inclure des fonctions permettant aux clients d'essayer "virtuellement" des vêtements. Les acheteurs pourront peut-être "essayer" du maquillage en utilisant l'appareil photo de leur ordinateur portable ou de leur téléphone. Ce type d’avancée sera vraiment un game changer dans l’industrie. Le e-commerce est en pleine mutation et c'est une période passionnante pour en faire partie.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En lien