Skip to content
METAVERSE

Comprendre le metaverse et ses opportunités économiques en 2022

Article par La rédaction

Le metaverse, également nommé “métavers” en français est encore mal compris du grand public : pour cause, ce terme obscur a même tendance à être associé à de la science fiction, ou à une vision dystopique de l’avenir ! Pourtant, le monde virtuel qu’est le metaverse est bien réel, puisqu’il existe déjà !

Parmi les pionniers qui cumulent des millions d’utilisateurs, nous pouvons citer SecondLife, Roblox, The Sandbox mais également les jeux Minecraft ou Fornite.

En 2021, Mark Zuckerberg rebaptisait Facebook en Meta et annonçait en grandes pompes lors d’une présentation virtuelle, qu’il espérait que les gens percevraient Meta non pas comme un réseau social mais comme une entreprise metaverse d’ici 5 ans. Depuis, le concept de metaverse se popularise et suscite une course à l’innovation et à l’investissement de la part de nombreux acteurs économiques.

Nous avons tous une petite idée de ce à quoi peut ressembler le fameux metaverse : Matrix, Avatar ou encore Ready Player One nous ont préparé sur grand écran à un futur immergé dans des mondes virtuels. 

En effet, ces mondes virtuels sont immersifs par essence, en permettant à chaque individu de s’y balader et d’y retrouver les sensations, bruits, gestes du monde “réel” grâce au recours aux technologies de réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée (AR).

Les acteurs du metaverse clament l’omniprésence du lien social, dans des espaces où chacun participerait à des événements avec d’autres personnes, tels qu’à des concerts, des réunions, des cours etc…

Tous les champs de la “vie réelle” sont inclus dans le metaverse, c’est pourquoi les géants de la Tech, tout comme les marques provenant des industries traditionnelles, y investissent déjà massivement.

Dans cet article, nous allons vous éclairer sur qu’est-ce le metaverse et quelles en sont les applications concrètes. Qui sont ses acteurs mais également ses perspectives en matière d’emploi, d’investissement financier ou encore de stratégie de communication.

Commencez à vendre maintenant avec Shopify

Débuter l'essai gratuit

Le metaverse : définition

Ce que l’on nomme en français, le métavers, est au cœur de quantités de discussions dans le monde de la Tech et au-delà, puisqu’il représenterait la prochaine grande évolution d’Internet et le futur de nos relations sociales.

David Baszucki, fondateur et CEO de Roblox, la plateforme de création de jeux vidéo, précurseur du métavers a signé une tribune éclairante sur le metaverse dans Wired, le magazine de référence dans le monde de la Tech. 

Sa définition du metaverse est la suivante : le “Metaverse, un lieu numérique où les gens se réunissent et interagissent de manière transparente dans des millions d'expériences virtuelles 3D.” Il cite ainsi ses champs d’applications comme autant d’Eldorado à conquérir pour le secteur du divertissement, de l’enseignement et du travail à distance avec des réunions en 3D, l’organisation de salons professionnels à grande échelle, l’avènement d’un nouveau genre d’influenceurs

Selon lui, “le metaverse est sans doute un changement aussi important dans la communication en ligne que le téléphone ou Internet. Au cours des prochaines décennies, ses applications dépasseront nos imaginations les plus folles.”

Ainsi, dans ce monde immersif à 360 degrés, la réalité dépasserait l’imagination ! 

Mais pour comprendre ce qu’est le metaverse concrètement, il faudrait déjà comprendre le terme, né de la contraction entre “Meta” et Universe” : un meta-univers qui existerait en parallèle du monde réel.

Ce terme est issu de la pensée de Neal Stephenson et de son roman de SF “Snow Crash” publié en 1992. Selon l’écrivain, le metaverse repose sur des technologies informatiques qui permettent la similitude avec le monde réel. Les individus y participent et interagissent entre eux via des “avatars”, et la finalité est d’ordre économique puisque c’est une monnaie virtuelle qui permet les transactions.

À quoi ressemble le metaverse concrètement ?

Un monde virtuel qui se superpose au monde réel, et qui intègre donc des villes, des restaurants, des boutiques etc… Toutes les fonctions sociales et économiques du monde physique sont incluses dans ce monde virtuel : se divertir et s’amuser, travailler et apprendre, se rencontrer, et faire du shopping…

Le métavers est basé sur l’idée de l’expérience en temps réel et de l’interaction. Chacun pourra créer son “double” virtuel, un avatar, et posséder des biens numériques, qu’il s'agisse de vêtements ou d’un terrain ou d’une maison, protégés par la blockchain et achetés avec des crypto-monnaies. Il sera évidemment possible d’acquérir des œuvres d’art sous la forme de NFT et de les exposer dans sa maison ou sa boutique virtuelle !

Un autre critère de définition du metaverse est qu’il s’agit de monde virtuel persistant : qui continue d’exister et d’évoluer en votre absence et que vous pouvez retrouver lors de votre prochain connexion, comme c’est déjà le cas sur Second Life ou Minecraft.

Toutefois, ces plateformes ne sont que des prémices car l’expérience immersive sera augmentée avec l’adoption de casques réalité virtuelle et augmentée, mais également grâce à des technologies déjà ancrées dans nos usages numériques : smartphones, cloud…

Pourquoi parle-t-on autant du metaverse ? S’agit-il d’un effet de mode ou d’une véritable (r)évolution numérique ? 

Pour comprendre l’ampleur du phénomène aujourd’hui, il faut se pencher sur l’effet de la pandémie de Covid, deux années durant lesquelles nos usages numériques ont été bouleversés et amplifiés. Confrontés aux confinements et à l’isolement, les individus ont reporté leurs besoins d’interactions sociales et de divertissement sur les plateformes sociales telles que TikTok, ou encore les jeux en ligne tels que Fortnite, Minecraft ou Roblox. Ces plateformes ont révélé de nouvelles formes de socialisation en ligne, et ont agrandi leurs audiences, qui ne sont plus limitées aux seuls jeunes.

En 2020 et en pleine pandémie, le rappeur américain Travis a réuni 12 millions de spectateurs derrière leurs écrans lors de 5 concerts sur la plateforme de jeu Fortnite.

Metaverse fortnite

Avant l'avènement de ces plateformes, c’est Second Life, ce jeu en ligne et monde virtuel, qui a inauguré le métavers dès 2003, en intégrant sa monnaie virtuelle, le Linden dollar (L$), utilisée pour acheter et vendre des biens et services virtuels. Cette devise qui évolue en temps réel face au Dollar américain peut être également échangée contre des vrais dollars en dehors de la plateforme, à travers des bourses d’échange.

Des marques de renom telles qu’American Apparel y ont rapidement inauguré leurs boutiques, mais encore des ambassades, des universités et de grandes entreprises pour faciliter le recrutement de profils IT. 

Où en est le metaverse aujourd’hui ? 

Facebook et le metaverse :

Fin octobre 2021, Mark Zuckerberg annonce dans une vidéo “futuriste” que Facebook deviendra Meta et fait le pari du metaverse en tant qu’avenir du réseau social. Depuis, la firme a mis le paquet sur les investissements : la création de 10 000 emplois en Europe consacrés au développement des métavers, ou encore 10 milliards d’euros pour le développement de “Reality Labs” sa filiale dédiée à la R&D dans la réalité virtuelle et augmentée. Facebook est bien positionné dans ce domaine avec le rachat d’Oculus, la plateforme de réalité virtuelle et de son casque de réalité virtuelle : de quoi développer une solution intégrée. Face à ses concurrents, Facebook peut se faire valoir d’un nombre d’utilisateurs se rapprochant des 3 milliards d’utilisateurs quotidiens dans le monde en 2022.

metaverse facebook

The Sandbox et le metaverse 

The Sandbox n’a pas attendu Mark Zuckerberg pour se positionner sur les métavers, et ce sont deux Français qui l’ont créé en 2011. Il s’agit d’un jeu 3D basé sur la blockchain Ethereum. Les joueurs se retrouvent sur un métavers pour non seulement créer et jouer, mais également pour gagner de l’argent avec les crypto-monnaies sous forme de NFT. Il est donc possible d’y acheter et revendre des terrains et des maisons virtuels, comme l’a fait le rappeur américain Snoop Dogg. 

Fin 2021, The Sandbox a d’ailleurs obtenu une levée de fonds à hauteur de 93 millions de dollars.

sandbox metaverse

Microsoft et le métaverse

Qui n’a pas utilisé Microsoft Teams pendant la pandémie en tant qu’outil de visioconférence adopté par des millions d’entreprise ? Microsoft a officialisé la plateforme Mesh dans la continuité de Teams, qui permettra d’organiser des réunions professionnelles dans les métaverses. Les participants apparaîtront non pas via la webcam mais sous la forme d’avatars et pourront échanger avec leurs propres voix dans une salle en réalité virtuelle. Par ailleurs, Microsoft a l’intention d’intégrer le marché du métavers via le jeu vidéo, en rachetant l’éditeur de jeux Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars.

Autre acteur majeur dans la course à l’innovation concernant le metaverse, le géant de l’e-commerce chinois Alibaba, qui a bien l’intention de proposer sa marketplace dans un métaverse dédié, propice à l’expérience utilisateur et au parcours client en rapprochant l’expérience virtuelle du commerce physique.

Quelle différence entre Metaverse et jeu vidéo ? 

Le métaverse et le jeu vidéo ont plus de points communs que de différences. Il est même juste d’affirmer que le monde du jeu vidéo inaugure le métavers et ses principes fondateurs depuis des années. Il suffit de se rappeler du jeu Les Sims pour deviner que le concept de metaverse ne date pas d’aujourd’hui.

Parmi les similitudes entre les jeux vidéos et les metaverses nous pouvons citer :

  • La participation et l'interaction au sein du jeu vidéo sous la forme d’un personnage virtuel, un avatar, qu’il est possible de personnaliser.
  • La possibilité d’acheter des objets ou des pouvoirs virtuels tels qu’une arme ou un accessoire.
  • Des décors dignes d’une ville ou d’un paysage célèbre qu’il est possible d’arpenter, jusqu’à pénétrer dans les boutiques, lieux publics ou domiciles (pensons à GTA)
  • La persistance qui permet de quitter le jeu vidéo tandis que le terrain de jeu, monde virtuel, évolue en parallèle.

Les usages du metaverse ne se limitent pas au jeu mais propose un univers virtuel étroitement lié au monde réel : les réunions de travail en réalité virtuelle permettent d’y retrouver ses collègues, le volet événementiel en direct réunit une quantité de personnes en même temps, les possibilités de rencontre comme d’apprentissages (formations, enseignements…). 

L’innovation apportée par le metaverse par rapport au jeu vidéo réside également dans la technologie : pour profiter des réalités virtuelles et augmentées, il sera nécessaire de s’équiper de casques tels que l’Oculus (appartenant à Facebook). Toutefois, là encore, le jeu vidéo a apporté une innovation majeure qui sera sans doute reprise en s’appliquant au metaverse : la Kinect lancée par Microsoft

Les opportunités financières du metaverse

Blockchain, cryptos et NFT sont les fondements du metaverse et de son modèle économique. Les cryptomonnaies sont leur moyen de transaction, tandis que les NFT permettent de prouver l’authenticité d’un bien acheté (propriété, objet…)

Par ailleurs, si le metaverse ne concerne pas encore le grand public, l’engouement est bien là de la part des investisseurs et des grands groupes de secteurs variés. Les géants de la bourse y dépensent des sommes considérables, tels que L’Oréal ou Nike afin d’y marquer leur territoire via l’achat de parcelles numériques. 

Le metaverse et la cryptomonnaie

C’est sur la plateforme The Sandbox que les investissements en crypto monnaies se passent : avant-gardiste, la plateforme permet d’acheter des terrains virtuels en crypto monnaie et protégés dans la blockchain. Le groupe Carrefour y a d’ailleurs acheté un terrain virtuel pour 300 000 euros.

carrefour sandbox metaverse

L’économie du metaverse est déjà bien avancée : des casinos pour jouer des crypto monnaies, les ventes d’espaces publicitaires sur les panneaux d’affichage, la vente d'œuvres d’art, l’organisation d’événements avec billetterie…

Le metaverse et les ventes en ligne

Les marques les plus connues dans l’univers de la mode se bousculent pour se positionner dans le metaverse.

Ainsi, Adidas a dépensé 1,6 millions d’euros pour acheter des terrains virtuels sur Sandbox, tandis que Nike a créé son monde virtuel “Nikeland” sur Roblox. La marque a aussi racheté une start-up spécialisée dans la création d’objets virtuels, et qui crée et vend des baskets Nike customisables à l’aide des NFT.

nike metaverse baskets

Dans le secteur du luxe, Gucci a battu un record. En effet, un sac Gucci virtuel s’est vendu plus cher que son équivalent physique : le ”vrai” sac était vendu à 3.400 dollars, tandis que son homologue virtuel s’est vendu à 4.115 dollars !

sac gucci metaverse

Par ailleurs, la marque de luxe, n’hésite pas à exposer ses sacs au sein du métavers de Roblox.

En dehors du luxe et de la mode, ce sont les secteurs de la grande distribution, de l’automobile, des opticiens qui voient dans le metaverse une opportunité de mettre en valeur leurs produits et d’atteindre leurs cibles.

L’intérêt du metaverse pour l’e-commerce est évident, on parle d’ailleurs déjà du meta-commerce. Une étude dédiée au shopping sur le metaverse par Obsess démontre que 70% des consommateurs ayant visité une boutique virtuelle ont fini par y acheter un article.

Les marques ont compris que le metaverse est l’opportunité d’enrichir les expériences des utilisateurs et de générer plus d’engagement - et de ventes - à travers des expériences émotionnelles fortes. 

Les créations d’emploi avec le metaverse 

De nouveaux jobs en ligne créés grâce au metaverse ? Le travail à domicile a de l’avenir dans ces univers virtuels ! 

Beaucoup de jeux virtuels proposent déjà le “play to earn”, jouer pour remporter des objets virtuels par exemple, qui peuvent ensuite être vendus à d’autres joueurs.

On parle également de l’émergence de nouveaux métiers, par exemple :  

  • Architecte de propriétés virtuelles
  • Agents immobiliers virtuels
  • Décorateurs
  • Designer et créateur de mode
  • Créateurs de jeux et applications
  • Créateurs d’oeuvres d’art virtuelles - NFT
  • Formateurs en ligne : l’infopreneur a de beaux jours devant lui

Il ne fait aucun doute que le metaverse promet de bouleverser les métiers du numérique autant que la vente en ligne et le modèle économique des entreprises du web. 

Toutefois, pour tenir ses promesses, le metaverse devra également être modéré pour prévenir les fake news, les groupes radicaux ou le cyberharcèlement qui gangrènent aujourd’hui les réseaux sociaux. Beaucoup s’inquiètent également de l’interopérabilité des équipements entre les concurrents : est-ce qu’un casque de réalité virtuelle sera compatible avec des interfaces concurrentes ?

Si les investissements dans le metaverse sont aujourd’hui le fait de grands groupes, Facebook en tête, cet engouement général ne peut qu’inciter toute personne travaillant dans le numérique de s’y intéresser de près : metaverse, blockchain, NFT seront bientôt des évidences dans nos usages, alors autant s’y intéresser tout de suite pour prendre une longueur d’avance !

Le metaverse promet enfin de faire converger ce qui, pour le moment, était segmenté dans l'écosystème numérique: l’e-commerce (Alibaba s’y investit), les réseaux sociaux (Facebook et Meta), les jeux vidéos (Fortnite, Roblox, Minecraft…), le travail (Teams et le nouveau Mesh de Microsoft).

En lien